Lors d'un récent séjour à Paris j'ai pu tester quelques chouettes adresses parisiennes, beaucoup sont situées dans le même quartier, c'est à dire de l'Opéra aux grands boulevards, en effet l'hôtel dans lequel nous séjournons à chaque fois est situé dans le quartier japonais, à 2 pas de l'épicerie japonaise Kioko, il s'agit de l'hôtel Louvre Marsollier, cela fait 5 fois que nous y allons et tout s'est toujours bien passé, le personnel est très sympa, les chambres sont petites mais le lit est très grand et il il y a tout ce qu'il faut, un bureau, le wi-fi, un mini-bar (un frigo ça sert quand on ramène des trucs à manger). On le réserve tout le temps par l'intermédiaire de Booking et on n'a jamais eu de mauvaise surprise.

Le premier soir il était tard, nous nous sommes dirigées rue Ste Anne, la rue où on trouve des restaurants japonais tous les 50 mètres, ce sont des restaurants, on peut dire un peu cantine (ce n'est pas péjoratif mais ne vous attendez pas à de la jolie déco, c'est plutôt sommaire mais la plupart du temps on y mange très bien), on mange de la cuisine japonaise traditionelle, des soupes de Udon, des tempura, ou bien des okonomiyaki. Comme je n'avais jamais goûté ce plat typiquement japonais nous nous sommes dirigés vers Aki, où il restait quelques places au sous-sol.

Nous avons pris deux menus, l'un avec un okomiyaki au porc (une sorte d'omelette au chou et au porc servi avec de la mayonaise japonaise un peu sucrée et des flocons de bonite qui sous l'effet de la chaleur semblent danser) et l'autre un Shake Don (un bol de riz à sushi chaud avec des lamelles de saumon cru par dessus), le tout accompagné d'une soupe miso et d'une salade pour l'un et pour l'autre d'une soupe de soba au sarrasin et de légumes marinés.

C'est très copieux, très bon, on a adoré.

On a même bu un petit saké pour faire descendre le tout ...

Aki

Restaurant AKI
11 bis rue sainte Anne
75001 PARIS
Métro Pyramides, Opéra

Lors d'un déjeuner ma copine Réquia m'a fait découvrir Boco.

Le concept est sympa, des grands chefs ont élaboré des recettes qui sont servies dans des bocaux en verre avec des ingrédients 100% bio.

Boco

C'était plutôt bon avec une mention spéciale pour la crème caramel au beurre salé de Christophe Michalak.

Par contre on a moins apprécié quand le serveur et le patron nous ont dit que ça serait bien que nous nous en allions car beaucoup de monde attendait pour avoir une table alors que la serveuse venait de nous proposer un café et que nous les attendions. Donc une adresse à la mode où il vaut mieux être préssé pour manger et ne pas avoir envie de papoter avec sa copine, du coup on n'a pas attendu nos cafés et nous avons traversé la rue pour aller boire un Tchaï tea latte en face au Starbucks, et oui moi aussi j'ai craqué pour cette boisson. Ne me demandez pas pourquoi moi qui boit mon thé plutôt vert et sans sucre ...

BOCO
3, rue Danielle Casanova,
75001 Paris
01 55 35 37 90
www.bocobio.com
Métro Pyramides, Opéra

Grâce à une autre copine, Plastie, j'ai découvert et dégusté le meilleur burger de Paris selon ses dires, c'était tellement bon qu'on y est retourné un soir et en plus des burgers on a testé les mojitos qui sont fabuleux.

Endroit

L'endroit
67 Place Doct Félix Lobligeois  
75017 Paris
Métro Rome

Un autre restaurant que l'on a beaucoup aimé c'est Guibine, un restaurant coréen, rue Ste Anne, en plus ils servent tard, ce qui est utile quand notre train arrive à 21h30 à Montparnasse. Leurs bulgogi ou barbecue sont délicieux et bien pimentés, par contre le kimchi, j'ai beau essayer à chaque fois, je n'aime pas du tout, mais l'homme adore et est ravi de vider le petit pot.

On avait tellement faim que j'ai juste immortalisé la mangue en dessert.

Guibine

Guibine
44 Rue Sainte-Anne  
75002 Paris
Métro Pyramides, Opéra , Quatre-Septembre

Par contre on a testé Liza, un restaurant libanais, rue de la banque, on a choisi le menu dégustation et franchement quasiment rien n'était bon, fade, sec, gras, enfin l'exact opposé de la bonne cuisine libanaise. Et je sais que dans les restaurants le vin est vendu beaucoup plus cher qu'à la propriété mais tomber sur un petit vin ardéchois qu'on connait bien et le trouver à la carte à 7 fois son prix, c'est un peu prendre les clients pour des pigeons.

La prochaine fois je vous propose des endroits où prendre le thé ...